Concours 2009

Une création du projet L'Oeil de Sikasso

 

1er prix 2009 : Tahirou Mariko
1er prix 2009 : Tahirou Mariko
enfants, eau, Mali
1er prix 2009 : Tahirou Mariko
2ème prix 2009 : Lassina DIABATE
2ème prix 2009 : Lassina DIABATE
ablutions, Mali
2ème prix 2009 : Lassina DIABATE
3ème prix 2009 : Abdou TALATOU
3ème prix 2009 : Abdou TALATOU
innondation, Mali
3ème prix 2009 : Abdou TALATOU
4ème prix 2009 : Adama TRAORE
4ème prix 2009 : Adama TRAORE
jeux d'enfants Mali
4ème prix 2009 : Adama TRAORE
5ème prix 2009 : Ibrim DIALLO
5ème prix 2009 : Ibrim DIALLO
lavage de mains
5ème prix 2009 : Ibrim DIALLO
Adama TRAORE
Adama TRAORE
couché de soleil Mali
Adama TRAORE
Ousmane KOATE
Ousmane KOATE
Ousmane KOATE
Aboubacar TRAORE
Aboubacar TRAORE
Cascade
Aboubacar TRAORE
Ousmane KONATE
Ousmane KONATE
grenouille
Ousmane KONATE
Bakary TRAORE
Bakary TRAORE
Mali
Bakary TRAORE

 

La deuxième édition du projet « l’œil de Sikasso » est une expérience globalement positive, issue d’un pari audacieux : prendre le prétexte d’un concours et d’expositions photographiques pour susciter des échanges culturels. Cette année, le thème du concours est « l’eau », 18 photographes ont participés.

Un jury à Sikasso constitué de :

  • Seybou Traoré, photographe à Sikasso
  • Emmanuel Daou, photographe reporter à Bamako (Mali)
  • Ansoumane Diarra, photographe et secrétaire général du SYNAPROMIN (syndicat national des photographes au Mali)
  • Amadou Sow, photographe et acteur de la MAP (Maison de la photo de Bamako)

 

Et en parallèle un jury en France avec :

  • Alexandra Perrigot, intervenante photo à Com’étiK diffusion à Aubagne
  • Pierre Yves Page, photographe à Aubagne
  • Stéphane Degros, photographe pour l’Imageur à Marseille
  • Alexandre Pierroni, photographe pour l’Imagineur à Marseille

 

Les différentes rencontres provoquées par ce projet ont répondu à nos attentes en créant des échanges intéressants et motivants et confirment la perspective d’un réel potentiel chez les photographes sikassois.

Sur le long terme, il nous apparait essentiel de permettre des rencontres avec les professionnels maliens investis dans le projet (les 3 artistes de Bamako) tout au long de l’année sous forme de stages et de formations en dehors du concours et de notre présence. Nous contribuons également à renforcer les capacités de l’association de photographes de Sikasso.

Ces aller-retours entre Bamako et Sikasso permettent également aux photographes d’être informés de l’actualité photographique de Bamako (évènements, formations, projets…) et ainsi d’ouvrir sur d’autres horizons artistiques et professionnels.